AccueilS'enregistrerConnexion


Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Derniers sujets
» Présentation psyder2
Dim 10 Juin - 12:46 par sebus54

» Toutes pièces x20xev
Sam 31 Mar - 21:46 par sebus54

» Petite présentation de Cali aline
Dim 11 Mar - 23:20 par calibra28

» ma calibra serie team
Dim 11 Fév - 16:48 par sebus54

» segaud's calibra
Dim 11 Fév - 16:45 par sebus54

» [Vds] attelage d'origine invisible pour calibra
Dim 24 Sep - 10:32 par luisdu29

» présentation Luis du 29
Mar 12 Sep - 9:05 par segaud

» Nouveau membre
Mar 12 Sep - 9:03 par segaud

» futur acquéreur d,une 2.0l gt
Mar 5 Sep - 18:10 par Philippe Gerolemous

» S.O.S Calibra en détresse
Mer 16 Aoû - 19:52 par jeanmenchsek

Partenaires

Partagez | 
 

 Aide sur l'achat et la vente d'un véhicule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIP
VIP


Date d'inscription : 22/03/2007
Nombre de messages : 3072
Modèle Calibra : Calibra
Sexe : Masculin

MessageSujet: Aide sur l'achat et la vente d'un véhicule   Mar 26 Aoû - 22:00

Very Happy un petit topic pour vous aiguiller au mieux dans vos recherches et transactions :

1) A QUI ACHETER ?

Plusieurs possibilités s'offrent à vous que vous choisirez en fonction de votre budget, de vos connaissances en matière de véhicules d'occasion et de votre goût du risque. Que vous achetiez à un professionnel de l'occasion ou à un particulier, la première règle de base est surtout de ne jamais se presser. N'hésitez pas à visiter et essayer plusieurs voitures avant de vous décider pour celle qui vous parait réunir le plus d'avantages. L'assurance prendra en charge les frais de réparation qui surviendraient après l'achat.

  • A un particulier :
    Les particuliers vendent généralement moins chers que les professionnels. Mais il y a quelques risques de se faire avoir. Nous vous conseillons d'acheter par ce biais que si vous avez les connaissances nécessaires pour juger l'état du véhicule proposé. En cas de doute, n'hésitez pas à voir ailleurs. Un bonne solution consiste à acheter à une connaissance (parents, amis, collègues de bureau...) ou à une personne habitant dans votre quartier. Vous éviterez ainsi les grosses arnaques (véhicule volé, accidenté ou trafiqué).

    Attention toutefois aux voitures bradées. Il pourrait s'agir d'une voiture de provenance douteuse. En achetant en véhicule bien en dessous de sa côte de l'occasion, vous n'aurez ensuite plus aucun recours. Les juges estimeront que vous avez acheté en connaissance de cause ce qui peut même vous faire passer pour un complice.
  • A un collaborateur :Les collaborateurs de constructeurs automobiles représentent aussi une bonne solution mais concernent uniquement les véhicules récents. Les collaborateurs ont la possibilité d'acheter un véhicule neuf à un tarif préférentiel (10 à 18 % de réduction par rapport au prix catalogue). En contrepartie, ils doivent généralement le garder au moins 4 mois pour Renault, et 6 mois pour les autres marques, avant de le revendre. Ils peuvent ainsi diminuer leur budget automobile de façon significative (la perte à la revente est le premier poste dans le budget auto) tout en roulant en permanence dans une voiture neuve. Les véhicules de collaborateurs sont généralement soignés et bien entretenus. D'abord par ce que l'automobile est leur métier et par ce qu'ils savent, dès l'achat, qu'ils devront vendre rapidement leurs voitures dans les six mois pour perdre le moins possible à la revente. Elles ont un faible kilométrage (environ 7000 km) et bénéficient encore de la garantie constructeur (pendant au moins 18 mois).
  • Dans une concession :
    Les prix sont généralement plus élevés mais il y a moins de surprise. Le concessionnaire engage sa responsabilité professionnelle et celle de sa marque. Les véhicules ont été entièrement révisés et bénéficient d'une garantie de 3 à 24 mois valable dans toute la France. L'inconvénient est qu'ils ne connaissent pas toujours très bien le passé du véhicule. Le concessionnaire pourra aussi vous proposer des solutions de financement.
  • A un agent ou dans un garage indépendant :
    Ils proposent généralement des véhicules moins récents mais révisés et garantis. Ils connaissent souvent bien leurs véhicules car ils les ont eux-mêmes entretenus. Nous vous conseillons d'acheter dans les garages dont vous connaissez la réputation.
  • Chez un marchand spécialisé :
    Les prix pratiqués sont généralement plus faibles que chez les concessionnaires ou les garages mais vous devrez prendre toutes les précautions pour éviter les arnaques (véhicules accidentés, volés ou trafiqués). Méfiez-vous des marchands qui ne disposent pas d'atelier de réparation.
  • Aux enchères :
    Le plus risqué de tous mais celui où vous pouvez réaliser la meilleure affaire. Les véhicules proviennent des sociétés de crédit, saisies, faillites, assurances ou sociétés de location. Vous ne pourrez pas essayer la voiture avant de l'acheter. Les véhicules sont visibles quelques heures avant la vente. Un examen statique du véhicule et la lecture du contrôle technique affiché sur le pare-brise sont les seuls éléments qui vous permettrons de vous faire une opinion. Avant la vente, consulter la côte de l'occasion du ou des véhicules qui vous intéressent tenant compte du kilométrage et des éventuelles réparations à effectuer. Fixez-vous un prix plancher sans oublier qu'il faudra ajouter les frais du commisseur-priseur (10.8 %) et du contrôle technique pour les véhicules de moins de quatre ans. Lors de la vente, ne vous laissez pas entraîner par l'enchère qui peut parfois dépasser la valeur de l'occasion. Vous serez confronté aux revendeurs professionnels et parfois à des faux acheteurs qui font monter les enchères. Après la vente, vous devrez régler votre acquisition suivant le montant en espèce, chèque de banque ou carte bleue. Les conditions de paiement sont généralement rappelées sur le listing des ventes et par le commisseur-priseur avant la vente.

2) VERIFICATIONS AVANT D'ACHETER :

L'achat se déroule généralement en trois phases. L'entretien avec le propriétaire, l'examen statique et l'essai du véhicule. Ces trois phases doivent permettre de mettre en évidence les défauts de la voiture. Si ceux-ci sont réparables, vous pourrez alors négocier avec le vendeur soit la remise en état soit une diminution du prix de vente.

L'entretien avec le vendeur:
Le premier contact a souvent lieu par téléphone. Il a pour but de vous assurez que le véhicule proposé correspond à ce que vous recherchez. Voici une liste de questions à poser au vendeur.

précisions sur le véhicule. Informations qui n'auraient pas été indiquées dans l'annonce :
modèle exact, type mine, puissance fiscale, kilométrage, année modèle, date de première mise en circulation, équipements de série, options, couleur, couleur et revêtement intérieur, boîte automatique, motorisation (essence, Diesel, turbo-Diesel, GPL), nombre de portes, personnalisation...

  • est-ce une première main ?
  • si non, qui était le propriétaire précédent ?
  • le véhicule est-il garanti, si oui quelle est la durée : garantie constructeur ou garantie accordée par le garage
  • quelle est sa côte de l'occasion estimée en fonction du kilométrage et des options. Source utilisée (Argus, La Centrale...)
  • si le véhicule a plus de 4 ans: A-t-il passé le contrôle technique ?, Quand ?, Quels sont les défauts constatés ?
  • état de la carrosserie : présence de rayures, traces de chocs, corrosion
  • état mécanique: moteur, amortisseurs, freins
  • niveau d'usure des pneus, Quand ont ils été changés et combien de kilomètres ont ils parcourus ?
  • ou couche le véhicule ?
  • avez vous eu des problèmes particuliers : accidents, réparations en dehors de l'entretien normal
  • quels sont les réparations à faire dans l'immédiat ?

Un deuxième entretien aura lieu lors de la visite. Assurez-vous que vous avez bien à faire au propriétaire du véhicule. Posez lui des questions plus approfondies

  • pourquoi vendez-vous votre voiture ?
  • quelle utilisation faites-vous de votre voiture ? utilisation professionnelle, trajet domicile-travail, distance moyenne parcourue, type de trajet (ville, route, autoroute)
  • comment avez-vous entretenu la voiture ? : périodicité des vidanges, huile utilisée, dans quel garage, demandez à voir le carnet d'entretien et les factures
  • quand ont été changées les pièces suivantes ? : batterie, courroie de distribution (si le moteur en est équipé), plaquettes de frein, disques de frein, amortisseurs, filtre à air, bougies d'allumage(1), filtre à gazole(2), bougies de préchauffage(2), embrayage
    (1) : moteur essence et GPL
    (2) : moteur Diesel
  • quelle est votre consommation moyenne ?
  • le véhicule a-t-il été accidenté ?
  • le véhicule a-t-il été utilisé pour tracter une remorque ou une caravane ?
  • est-ce que le conducteur présent ou passé fume ?

Le vendeur ne doit rien vous cacher. Si vous constatez que ses réponses sont floues, inexactes ou si vous découvrez un point qui aurait été caché par celui-ci, vous avez probablement à faire à un vendeur malhonnête.


Dernière édition par misterod le Mar 26 Aoû - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://calibra-team.com
VIP
VIP


Date d'inscription : 22/03/2007
Nombre de messages : 3072
Modèle Calibra : Calibra
Sexe : Masculin

MessageSujet: Re: Aide sur l'achat et la vente d'un véhicule   Mar 26 Aoû - 22:01

demander les pièces suivantes :


  • La carte grise :
    Si c'est une première main, la date d'immatriculation doit être identique à la date de première mise en circulation. Vérifiez la correspondance du numéro d'immatriculation, du type mine et du numéro de série avec le véhicule. Le type mine est indiqué sur la plaque constructeur placée généralement dans le compartiment moteur. Le numéro de série est frappé sur la carrosserie dans le compartiment moteur ou dans l'habitacle. Ces éléments d'identification sont vérifiés par le contrôle technique. Si la date d'immatriculation est récente demandez l'explication au vendeur.
  • Le contrôle technique :
    Si le véhicule a plus de quatre ans. Vérifiez la date du contrôle. Il doit avoir moins de 6 mois. Attention au contrôle ancien (proche de 6 mois), beaucoup de choses auront pu se passer depuis. Cela peut aussi signifier que le propriétaire n'arrive pas à vendre son véhicule. Vous pouvez en principe vous reposez sur le contrôle technique à condition qu'il soit récent. Attention, le contrôle technique ne constitue pas une garantie en particulier sur les éléments ne faisant pas partie de la nomenclature des 116 points de contrôle.
  • A partir du 1er janvier 2008, le contrôle technique à changer. Le nombre de points de contrôle passe de 125 passe à 116 mais le contrôle se durcit dans son ensemble. Les contrôles se répartissent désormais en 9 catégories. De plus, pour 66 d’entre eux, une contre-visite obligatoire est à passer pour en contrôler la bonne correction.



L'examen de la voiture :
Prenez rendez-vous de jour. La nuit ou par temps de pluie, vous ne remarquerez pas tous les défauts de carrosserie (éraflures, éléments de carrosserie repeints, traces de rouilles...). Accordez-vous le temps nécessaire pour examiner et faire l'essai du véhicule. Si vos connaissances en mécanique automobile sont insuffisantes, faites vous accompagner par quelqu'un de compétent. Un expert automobile peut le faire pour environ 60 €.


  • Les pneumatiques
    L'usure des pneus doit être identique sur toute la surface de roulement. Vérifiez l'usure des bords et la présence de craquelures. Regardez aussi la roue de secours.
  • La carrosserie
    Il est important de vérifier si la voiture n'a pas été gravement accidentée et plus ou moins bien réparée. Un travail de réparation mal fait peut avoir de graves conséquences sur la sécurité du véhicule. Faites un examen minutieux de tous les éléments de carrosserie à l'extérieur mais aussi dans le compartiment moteur, le coffre et sous le véhicule afin de détecter si un de ceux-ci a été remplacé ou redressé. Il faut tenter de repérer les différences de teinte, les raccords de peinture, les coulures, les débordement de peinture ou les traces de ponçage. Les parties fraîchement recouvertes de revêtement insonorisant signifieront qu'elles ont été remplacées. Les éléments de carrosserie ou les pièces mécanique qui paraissent plus récentes que le reste indiqueront qu'elles ont été changées, demander au vendeur l'explication. Vérifiez en particulier les éléments suivants : jantes, radiateur, ventilateur, calandre, boucliers, phares, clignotants et feux, pare-chocs, plaques d'immatriculation, portes, pare-brise, coffre, capot. Il est fort probable qu'un ou plusieurs de ces éléments soient changés à la suite d'un accident. Un mauvais alignement des ouvrants (capots, portes, coffres) indique que celui-ci a été changé.

    Si le véhicule a subi des réparations, demandez à voir les factures pour mesurer l'étendue du sinistre. Les petits accrochages ne présentent pas de risques à condition que la réparation ait été réalisée par un professionnel et dans les règles de l'art.

    Vérifiez également : la présence de corrosion, l'état des charnières de portes. L'ouverture et la fermeture du capot et du coffre doit se faire sans difficultés.
  • L'habitable
    L'examen de l'habitacle vous donnera des indications sur la vétusté du véhicule et de l'usage qui en a été fait. L'affaissement des sièges, l'usure des tapis de sol, l'état des joints de vitres, le degré d'usure des pédales doivent correspondre avec l'âge du véhicule et le kilométrage indiqué. Si vous le pouvez, soulevez les tapis de sol qui pourraient révéler des traces de rouille ou une déformation du plancher. De même, les housses de sièges peuvent cacher une usure anormale des sièges d'origine. Des tapis de sol humides pourront être à l'origine d'un défauts d'étanchéité. Vérifiez l'ouverture et la fermeture des vitres, le bon fonctionnement de tous les appareils électriques, du chauffage, de la lunette arrière dégivrante, de la climatisation, de la ventilation, des ceintures de sécurité et du Klaxon.
  • Le compartiment moteur
    L'examen du compartiment moteur ne vous fournira pas beaucoup d'indications sur l'usure de celui-ci. Examinez la présence de fuite : huile moteur ou boîte de vitesse, liquide de frein, liquide de refroidissement, liquide du circuit hydraulique. Regardez aussi sous le moteur et éventuellement sur l'emplacement habituel de stationnement (box, garage, place de parking privée). Un moteur tout propre signifiera qu'il a été changé ou récemment réparé. Vérifiez les niveaux moteur froid, regardez le liquide de refroidissement, il doit avoir une couleur marron. Sortez la jauge à huile, le niveau doit être entre le mini et le maxi, l'huile doit être propre. Les Durit ne doivent pas être craquelées. Il ne doit y avoir aucun dépôt blanchâtre aux bornes de la batterie.
  • Amortisseurs
    Appuyez de tout votre poids sur chacune des ailes pour juger de l'état des amortisseurs. Le véhicule ne doit pas pencher d'un côté ou être affaissé.
  • Autres vérifications
    Pare-brise : fêlure, éclats, bulles,
    Etat des balais d'essuie-glace,
    Phares, clignotants et feux fêlés,
    Echappement : présence de corrosion et état des fixations

    L'essai de la voiture :
    L'essai sur route complétera l'examen statique du véhicule. L'essai commencera moteur froid. Pour le vérifier, regardez le thermomètre d'eau au tableau de bord. S'il n'y en a pas, demandez à voir le compartiment moteur avant l'essai, touchez une Durit d'eau en faisant attention de ne pas vous brûler. Le démarrage du moteur à froid révélera des défauts qui peuvent disparaître à chaud (bruits, fumées, vibrations...). Une fumée excessive indique soit que le moteur est mal réglé (fumée noire ou bleue) soit que le moteur est très fatigué (fumée bleue ou blanche). L'émission de fumée blanche est normale lorsque le moteur est froid par temps humide et froid. Mettre le contact et vérifiez que tous les témoins s'allument. Démarrez le moteur et observez si un des témoins ne s'éteint pas immédiatement. Les témoins à surveiller sont : pression d'huile, pression du circuit hydraulique si le véhicule en est équipé, témoin de charge. A froid, le moteur doit démarrer rapidement (moins de 4 secondes). Un régime de rotation trop faible sous démarreur avec une chute de l'intensité des voyants au tableau de bord indiquera que la batterie doit être changée. Dès que le moteur a démarré, écoutez attentivement les bruits émis par celui-ci. Le ralenti doit être stable. Les points suivants seront analysés au cours de l'essai sur route.
  • Moteur : à chaud accélérer franchement puis roulez à vive allure sur une route dégagée. Les performances sont-elles correctes ? Notez les bruits, les vibrations, les émissions de fumées et d'odeurs, les indications au tableau de bord (pression d'huile, température d'eau), un sifflement anormal du turbo s'il y en a un. Coupez le contact. Redémarrer à chaud. Ouvrir le capot moteur, cherchez d'éventuelles fuites, fumées, odeurs ou traces de surchauffe.
  • Freins : efficacité, vibrations, bruits, course, élasticité et effort sur la pédale. Testez éventuellement l'ABS en provoquant un blocage de roue (sur une zone dégagée à faible allure). Testez l'efficacité du frein à main sans bloquer les roues (à très faible allure ou au démarrage).
  • Jeu dans la direction
  • Etat des transmissions : à très faible allure, accélérez doucement : vous ne devez entendre aucun bruit ou claquement. Faites le même essai en braquant à droite puis à gauche.
  • Boîte de vitesse et transmission : passez tous les rapports y compris la marche arrière. Les vitesses doivent passer sans forcer et sans craquement.
  • Embrayage : il ne doit pas patiner.
  • Géométrie des trains : Le véhicule ne doit pas changer de direction quand vous lâchez le volant à vitesse stabilisée (80 km/h), quand vous accélérez ou quand vous freinez. Si c'est le cas, le véhicule a peut être été accidenté.
  • Comportement dynamique : en virage à faible et vive allure.


Dernière édition par misterod le Mar 26 Aoû - 22:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://calibra-team.com
VIP
VIP


Date d'inscription : 22/03/2007
Nombre de messages : 3072
Modèle Calibra : Calibra
Sexe : Masculin

MessageSujet: Re: Aide sur l'achat et la vente d'un véhicule   Mar 26 Aoû - 22:11

3) LES FORMALITES :


Avant l'achat :

Assurez le véhicule dont vous allez prendre livraison. Cette démarche pourra se faire par téléphone si vous êtes déjà assuré. Il faudra préciser à l'assureur : le numéro d'immatriculation actuel, le type-mine ou le nom commercial.

Pendant l'achat :

Certains documents doivent obligatoirement vous être remis par le vendeur au moment de la vente.
N'oubliez pas de vérifier leur validité.
Ne payez pas tant que toutes ces pièces ne vous sont pas remises:

    la carte-grise barrée et portant la mention : "vendu le ..." suivie de la signature du vendeur. Sur les nouvelles cartes-grises, le coin supérieur droit doit être découpé au niveau des pointillés.
    le certificat de situation de moins de trois mois. Il vous sera demandé au moment de l'établissement de la nouvelle carte-grise que vous changiez ou non de département.
    Anciennement appelé "non-gage", ce certificat atteste que le véhicule n'est pas gagé et qu'aucune contravention n'est à payer par son propriétaire. Si ce document comporte une opposition notifiée, vous ne pourrez pas obtenir votre carte grise.
    Ce certificat comporte le numéro d'immatriculation, la marque, le n° de série du véhicule. Il doit vous être remis par le vendeur et être en cours de validité au moment de la demande de la nouvelle carte grise.
    On obtient ce document :

    - à la Préfecture sur place,
    - Vous pouvez gratuitement imprimer le certificat via le Forum : Certifcat de situation


    Note : N'importe qui peut obtenir un certificat de situation sur simple demande (pas uniquement le propriétaire). C'est utile à savoir en cas de doute ou de difficulté à obtenir le papier.
    Le certificat de cession, devenu obligatoire, même dans le cadre d'une transaction entre particuliers. Ce document peut être retiré en préfecture, mairie, gendarmerie ou commissariat de police.
    Vous pouvez télécharger le certificat graçe à notre forum : Certificat de cession véhicule

    Il doit y être mentionné :
    La date
    La marque du véhicule
    Le type
    L'année modèle
    La date de première mise en circulation (mois et année)
    Le nombre de kilomètres au compteur (le propriétaire doit indiquer s'il le garantit ou non, obligatoirement pour une première main).
    Le prix de la transaction.
    Si vous achetez votre véhicule à un professionnel, le certificat doit également préciser la date de livraison et le mode de financement.

    Vérifiez que la signature correspond bien à celle de la carte grise ou demandez à voir une pièce d'identité (pour plus de sécurité). Ce document est indispensable pour obtenir la nouvelle immatriculation.

    Faites en deux exemplaires (un pour l'acquéreur et un pour le vendeur). Le vendeur adressera son exemplaire à sa préfecture dans les quinze jours suivants la vente.

    Note : Entre particuliers, il est possible de faire figurer tous les éléments qui vous semblent nécessaires (numéro d'immatriculation, couleur du véhicule, etc...). Ces éléments feront loi entre les parties.
    le procès-verbal du contrôle technique datant de moins de six mois (au moment de l'établissement de la carte-grise) si la voiture a plus de quatre ans.
    Vérifiez bien la validité du document et qu'une contre-visite n'est pas exigée.
    Pensez à vous autoriser un délai raisonnable entre le moment de l'achat et le moment où vous déposerez votre dossier de demande de carte grise en préfecture : vérifiez que le délai de validité de 6 mois n'expire pas le lendemain du jour d'achat.
    Les divers documents du contrôle que le vendeur doit remettre à l'acheteur sont :
    - Le récépissé (passage du véhicule dans un centre agréé),
    - Le macaron (collé sur le pare-brise),
    - Le procès-verbal (attention aux points non soumis à une contre-visite mais dont le coût prévisible est important et qui pourraient être sujets à problème chez votre futur assureur).

Demandez aussi :
    Le carnet d'entretien
    Le manuel d'utilisation de la voiture et des équipements (radio K7)
    Les factures d'entretien
    Un reçu signé du vendeur précisant : la date et le lieu de la transaction, l'identification du véhicule (numéro d'immatriculation, numéro de série, type-mine), l'année, le kilométrage et le montant payé.
    Toutes les clés de la voiture avec les doubles
    Gardez les coordonnées du vendeur (nom, adresse, téléphone)
    Gardez le texte de l'annonce

Après l'achat :

    Carte grise
    L'établissement de la carte-grise doit être fait dans les 15 jours suivant l'achat à la préfecture de votre domicile. Vous devrez vous munir des documents suivants:
    - Pièce d'identité de l'acheteur,
    - Le certificat de cession dûment rempli par le vendeur,
    - Le certificat de situation de moins de trois mois,
    - Le procès-verbal de contrôle technique de moins de 6 mois si le véhicule a plus de 4 ans.
    Vous devrez acquitter une taxe d'environ 30 € par cheval fiscal, tout dépend de votre lieu d'habitation.
    Plaques d'immatriculation si le véhicule change de département,
    Attestation d'assurance : communiquez le nouveau numéro à votre assurance pour qu'elle vous délivre une nouvelle carte verte.





    cheers Voilà, j'ai essayé de faire le plus complet possible*, un peu long à lire mais bon....Si vous voyez des infos à rajouter et bien n'hésitez pas à me contacter en MP.


    *Sources texte : merci à www.webcarcenter.com
Revenir en haut Aller en bas
http://calibra-team.com
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Aide sur l'achat et la vente d'un véhicule   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aide sur l'achat et la vente d'un véhicule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASSOCIATION CALIBRA TEAM :: 
ANNONCES
 :: ACHATS / VENTE
-